www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
grand angoulême athlétisme
Actualités
Pierre-Louis Ricou, le Néo-Calédonien !
Commentez cette actualité
14 Novembre 2017 - Bastien Lacoste (Rédacteur)
Pierre-Louis Ricou, le Néo-Calédonien !

Parti depuis plusieurs années aux Etats-Unis, nous pensions que l’heure était venue de revenir en France pour Pierre-Louis Ricou, qui est maintenant arrivé au bout de son cursus scolaire aux states. Mais c'était bien mal le connaitre ! Preuve en est, le voilà maintenant en Nouvelle-Calédonie, pour écrire un nouveau chapitre de sa vie. Description de son nouveau projet !


Bastien : Alors déjà, avant de passer au volet calédonien, que retiens-tu de tes années passées aux USA , Pierre-Louis ?

PLR : Mes années aux États Unis ont été magiques. J'en garde un souvenir de dingue. J'ai obtenu mon Bachelor "Business Management" en mai là-bas, après 4 ans d'études : deux ans à Poitiers, et deux ans à Phoenix. Ça a été enrichissant sur tous les plans : humain, sportif et personnel. J'ai vraiment beaucoup appris en étant là-bas. Il y a eu des hauts et des bas au niveau de l'athlé. Je n’ai certainement pas optimisé mon niveau, même si j'ai bien progressé, mais comparé à l'expérience que j'ai vécue, il n'y a aucun regret. 

B : Pourquoi avoir choisi la Nouvelle-Calédonie comme nouveau point de chute ? Quel projet as-tu là-bas ? 

PLR : Il était impossible pour moi de revenir habiter en France après avoir passé deux années à Phoenix. Il me fallait un projet excitant pour rebondir, et un retour en France aurait été triste. Je n’étais pas prêt pour revenir à la maison. 

Alors, j'avais envisagé deux options : arrêter complètement l'athlé et voyager en Espagne, ou trouver un endroit dans lequel je peux m'entrainer à 100% en gardant l'aspect découverte. L'idée m'est venue grâce à Pascal Guilleux, de Poitiers, qui avait essayé de me faire comprendre que je pouvais sauter haut à la perche. Il me parlait souvent d’Eric Reuillard, qui vivait en Nouvelle-Calédonie. J'ai donc rassemblé toutes ces idées pour envoyer un message sur Facebook à Eric, qui a tout de suite été motivé par le projet.

B : Que fais-tu dans la vie en dehors de l’athlé alors ?

PLR : Je travaille maintenant pour une entreprise (Overboarder) qui aide les sportifs à obtenir des bourses aux États Unis. Je me lance dans ce projet à 100% en espérant que ça fonctionne, afin d'être indépendant financièrement, en faisant quelque chose qui me paraît cohérent, dans la mesure où j'ai passé deux années super à Phoenix.

B : Fini les épreuves combinées alors ? 

PLR : J’ai perdu la motivation pour le décathlon quand j’étais aux États Unis. J'étais fatigué et je ne voyais plus tellement la beauté de cette épreuve. C'est certainement l'épreuve dans laquelle j'ai le plus de potentiel, mais le désir n'y était plus. Par contre, je nourris depuis toujours un intérêt marqué pour la perche, mélangé avec une éternelle frustration de ne pas sauter correctement. Donc je suis ici pour changer tout ça. J'ai la conviction que je peux sauter haut. Je me donne un an ou deux pour avoir la réponse. L’objectif sera de faire entre 5m20 et 5m40, dès cette année.

B : A terme, souhaites-tu revenir en métropole, t’installer définitivement en Nouvelle-Calédonie, ou « barouder » autour du monde ? 

PLR : C’est impossible à dire. Je vois toujours une année après l'autre. Si je passe une super année ici, et que les résultats sont là, je continue. Si les résultats sont décevants, ou si je me fais mal, j'arrêterai certainement. Pour l'instant l'idée est de tout donner pour la perche, on verra le résultat cet hiver et surtout cet été. 

B : Peux-tu nous parler du climat politique en Nouvelle-Calédonie ?

PLR : La situation politique "instable" ne se ressent pratiquement pas ici. Les gens à qui j'ai parlé, et que je côtoie ne prennent généralement pas le referendum au sérieux. Je n'ai pas encore rencontré de gens qui pensent que la Calédonie va devenir indépendante. Beaucoup pensent que le referendum n'aura pas lieu, par manque d'intérêt puisque le résultat serait à priori "évident". Je ne suis pas ici depuis assez longtemps pour donner mon avis sur quelque chose que je ne cerne pas encore. Donc on verra l'année prochaine ce que ça donne, mais il faut laisser les gens que ça concerne, et qui connaissent vraiment le sujet, pour commenter.

B : Pourras-tu venir faire des compétitions en métropole ? 

PLR : L’objectif est de faire une saison estivale en France avec interclubs et France Elite. C’est l’idée, mais il faut encore que je voie avec mon entraineur. Je n'ai même pas encore pris mes billets retour. Il peut se passer des milliers de choses avant cela. On va d'abord organiser une mini saison hivernale, sur des compétitions en Nouvelle-Zélande ou en Australie, et après, on verra comment on s'organise ! 


Merci beaucoup Pierre-Louis !


les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
11/12 >
09/12 >
04/12 >
30/11 >
30/11 >
29/11 >
27/11 >
22/11 >
21/11 >
20/11 >
19/11 >
13/11 >
07/11 >
06/11 >
06/11 >
05/11 >
31/10 >
23/10 >
16/10 >
16/10 >
Gros Plans
Boutique Club - Nouveauté 2017

L'ensemble de la boutique club et les nouveautés 2017 sont disponibles au stade, sur simple demande à Amélie, notre secrétaire, qui vous accueillera depuis son bureau au premier étage.


Le catalogue des Nouveautés 2017 est disponible ici

A venir
Samedi 16 décembre 2017
Meeting 16 & 17 en salle
Vélodrome de Bordeaux

Sam 16 & Dim 17 décembre
Championnats LANA
Epreuves Combinées
Bordeaux

Dimanche 17 décembre 2017
Kid Athlé & Triathlon Po Be
Chasseneuil

Dimanche 17 décembre 2017
Cross de Bègles

Samedi 06 janvier 2017
Départementaux de lancers longs
Angoulême

Samedi 06 janvier 2017
Meeting des Volcans
Aubière

Les Espaces
Se licencier

______________________________

Sam 07 avril 2018
______________________________